• Home
  • autoconsommation

Articles marqués avec ‘autoconsommation’

PRODUIRE SOI-MÊME SON ÉLECTRICITÉ DEVIENT PLUS FACILE ET PLUS RENTABLE


L’autoconsommation c’est quoi ?
L’auto-consommation énergétique est le principe selon lequel vous produisez vous-même l’énergie que vous consommerez au quotidien, plutôt que de l’injecter dans le réseau public. L’objectif est bien sûr de ne plus consommer l’électricité du réseau EDF (ou le minimum) mais d’utiliser uniquement celle que vous accumulerez par l’équipement que vous aurez choisi.
Tout comme pour les particuliers, les entreprises en 2017 peuvent tout à fait adopter un équipement en autoconsommation, que ce soit dans des bureaux, un atelier, un local technique, un magasin ou une usine…
source : http://www.developpement-durable.gouv.fr
Le réseau électrique permet que toute l’électricité produite puisse être consommée quelque part sans être perdue, tandis que le cadre législatif, du fait de la mise en place des tarifs d’achat, permet d’apporter des revenus supplémentaires au producteur.
Le décret d’application de l’ordonnance portant sur l’autoconsommation d’électricité solaire a été publié le 30 avril 2017. Ce texte, qui s’adresse autant aux producteurs d’électricité renouvelable qu’aux consommateurs et aux gestionnaires des réseaux publics, vient clarifier la notion d’opération « d’autoconsommation collective ».

Lien vers le Communiqué du Ministère de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer

Le décret d’application vient concrétiser et faciliter le montage de ce type d’opération en fixant des principes généraux de répartition de la production entre les consommateurs participant à une telle opération et en prévoyant de lier par l’intermédiaire d’un contrat le gestionnaire du réseau public de distribution concerné et la personne morale organisatrice de l’opération.

Afin de faciliter la réalisation des projets (par exemple des projets d’approvisionnement de logements collectifs ou de centres commerciaux par une installation solaire implantée sur site), la loi prévoit une dérogation à l’obligation d’être rattaché à un périmètre d’équilibre pour les installations de petites tailles en autoconsommation, lorsque l’excédent de production est injecté sur le réseau.
Le décret fixe la puissance maximale des installations de production pouvant bénéficier de cette dérogation à 3 kW. Si l’opération d’autoconsommation collective dispose d’une installation de stockage, celle-ci sera considérée comme un consommateur lorsqu’elle stockera de l’électricité, et comme un producteur lorsqu’elle la déstockera.

A chaque instant, la personne morale devra indiquer au gestionnaire de réseau la répartition de la production associée à chaque participant et les quantités d’électricité consommées. De leur côté, les gestionnaires devront mettre à disposition des exploitants des formulaires leur permettant de déclarer les caractéristiques techniques de l’installation et de son raccordement, ainsi que son mode de fonctionnement, en précisant si le surplus d’électricité produite est vendue à un tiers.

Les installations en autoconsommation avec vente du surplus sont éligibles à une prime à l’investissement. Son versement « sera réparti sur les 5 premières années de production de l’installation », précise l’arrêté. Quant au surplus d’électricité, il bénéficiera d’un tarif d’achat. Il est fixé à 10 centimes d’euros par kilowattheure pour les installations de puissances inférieures ou égales à 9 kW respectant les critères d’implantation. Et à 6 centimes pour les autres, de puissances inférieures ou égales à 100 kW.


source : http://www.photovoltaique.info/+Publication-du-decret-sur-l+.html

Lire la suite

Sollis Energie Economie Environnement
Sollis vous rappelle