Articles marqués avec ‘électricité’

TURPE 5 : Optimisation Tarifaire du Coût d’Acheminement

Le 01 août 2017 : Les règles du jeu ont changé

Le nouveau Tarif d’Utilisation des Réseaux Publics d’Électricité a été mis en application depuis le mois d’août dernier. Nous supposons que vous avez déjà procédé aux optimisations de Turpe 5 . Votre d’acheminement doit-il être intégré dans un contrat unique ou avez-vous intérêt à contracter directement ?

La hausse moyenne estimée à 2,74 % (chiffre communiqué par la commission de régulation de l’énergie) est juste une moyenne donc certains clients paieront plus et d’autres moins que ce chiffre.

Sollis a développé un logiciel permettant une meilleure optimisation du coût d’acheminement. Cet outil permet de simuler les différentes options / paramètres pour déterminer le meilleur scénario d’optimisation tarifaire. Les premiers résultats sont très satisfaisants pour nos clients qui ont pu constater les premiers gains.

Lire la suite

Plan de rénovation énergétique des bâtiments

Sollis-energie-renovation-plan-gouv

Les mesures à retenir

Le gouvernement a présenté, ce vendredi 24 novembre, son plan pour rénover 500.000 logements énergivores par an et un quart du parc immobilier de l’Etat en cinq ans. La priorité sera donnée aux bâtiments scolaires et aux hôpitaux les plus énergivores, ils seront rénovés d’ici 2022.

Un budget de 14 milliards d’euros sera mobilisé pour cette grande opération tant attendue et sera réparti de la manière suivante :

– 1,8 milliard d’euros pour 25% des bâtiments appartenant à l’Etat – 3 milliards d’euros pour les collectivités locales

L’Etat veut inciter les collectivités locales ayant les parcs les plus importants à rénover en ayant recours aux contrats de performance énergétique (CPE). En effet les CPE s’autofinancent grace aux économies d’énergie obtenues.

Sollis-energie-renovation-plan-gouv

Lire la suite

Volumes ARENH 2018 publiés

[ARENH] Plafond des 100 TWh non atteint pour 2018

Au terme d’un suspense qui aura duré de nombreuses semaines, la CRE vient de publier les demandes des fournisseurs alternatifs au titre des volumes ARENH 2018 : 94,6 TWh, proche mais en-deçà du fatidique plafond des 100 TWh !

De nombreux clients ayant contracté des volumes Arenh dans leur fourniture doivent mieux respirer depuis ce matin, il n’y a désormais plus lieu de s’inquiéter des modalités de répartition des volumes entre fournisseurs alternatifs au cas où le plafond était dépassé.

Communiqué de presse de la CRE : Lien

171201_CRE_VolArenh18_94TWh.jpg

Communiqué de presse CRE

Lire la suite

A-t-on bien fait d’ouvrir les marchés de l’énergie en France ?

Une intéressante réflexion a été menée par deux experts de l’énergie

management de l'énergiePeut-on faire confiance à un «marché» qui, pour une même marchandise, proposerait un prix fluctuant entre 3000 euros et… mieux que la gratuité, le producteur vous payant pour que vous consommiez son produit ?

C’est la question que l’on se pose après avoir fini le livre de Jean-Pierre Hansen et Jacques Percebois Transition(s) électrique(s), Ce que l’Europe et les marchés n’ont pas su vous dire, récemment paru . Ce livre bienvenu fait un bilan fort précis des évolutions des systèmes électriques depuis vingt ans. C’est à dire depuis que la vague de dérégulations, privatisations et autres mesures visant à les extraire des services publics s’est heurtée au double écueil de l’économie réelle et des impératifs climatiques.

Le produit ? L’électricité. L’unité de compte ? Le MWh, ou mégawattheure, une puissance d’un million de watt produite durant une heure. Les prix ? Si l’on a déjà enregistré des 800€ le MWh, les 3000 € par MWh sont la limite imposée par la Commission Européenne aux prix de gros de l’électricité sur le marché «Spot», où l’on achète la veille pour le lendemain et heure par heure. Comme si la Commission envisageait qu’il aille plus haut encore si on laissait faire ce «marché». Mais aussi des prix… négatifs ? Rien, là, de théorique. C’est ce qui est arrivé en Allemagne le dimanche 30 avril 2017, lorsque le MWh était plus que bradé à -75 €.

Source de l’article : lemonde.fr

–>Les analyses et les synthèses sur cette ouverture de marché de l’énergie traduisent bien que, selon nos croyances, on peut répondre très différemment à cette question.

Lire la suite

La Flexibilité énergétique

La flexibilité énergétique d’un bâtiment est la capacité à moduler son appel de puissance en fonction d’un signal du réseau ou de son fournisseur, afin de correspondre à des tensions de réseau ou en absorber les pics. Les entreprises qui consomment de l’électricité voient leurs consommations réparties selon différentes plages (heures pleines, heures creuses, pointe).

Aujourd’hui, nous utilisons de plus en plus les énergies renouvelable dans notre mix énergétique ce qui complique la gestion des flux de l’énergie car ces dernières ne sont pas des productions d’énergies stables. La production varie en fonction du vent pour l’éolien, de la météo pour le photovoltaïque. Le but est de passer d’un mixte où nous avons un socle de production pilotable élevé (majoritairement produit pour des énergie fossiles) à un mix énergétique ou la production pilotable serait plus faible et la production renouvelable plus élevés.

 
Source : RTE IFPEB – Evolution de la consommation résiduelle sur une semaine d’été, entre aujourd’hui et 2030 dans le scénario Nouveau Mix du BP2014

La flexibilité énergétique peut être atteinte de différentes manières comme l’effacement d’usages ciblés, l’autoconsommation, ou encore les stockages d’énergie.

Pour faire évoluer le mix, RTE a défini sur les conditions climatiques de 2015 une chronique journalière et horaire prenant en compte la production des ENR. Grace à cela 4 type de jours ont été défini ayant des prix plus élevés quand la tension du réseau est importante et moins élevés les jours de fortes productions d’énergies renouvelables :

  • Les jours « Rouges » qui représentent une tension importante sur le réseau ;
  • Les jours « Blancs » qui représentent une tension moindre ;
  • Les jours « Bleus » qui sont les journées normales ;
  • Les jours « Verts » qui représentent une grande production d’énergie renouvelable.
Pour chaque jour il y a 3 types d’heures ayant des prix de consommations plus ou moins élevés (Pointe, pleines, creuses).  
Source : RTE IFPEB (année 2015, Dimanches identifiés)
Le but de la flexibilité est de décaler les consommations d’énergie des heures de pointe et des jours Rouge sur d’autre période ou la tension sur le réseau est moins importante.

Lire la suite

Sollis Energie Economie Environnement
Sollis vous rappelle